Le crématorium, un projet viable à Rodez - Crematorium.eu News about crematoria in Europe - www.crematorium.eu informs about crematoria in Europe- Krematorium.eu- crematorio.eu, find a crematorium

Search
Go to content

Main menu:

Le crématorium, un projet viable à Rodez

Published by in French / Francais ·

La cité ruthénoise a voté, cet été, son accord de principe pour créer un crématorium. Alors que l'enquête publique doit débuter dans les prochaines semaines, les dents grincent du côté de la ville de Sévérac, conduisant déjà son propre projet.

L'idée n'est pas nouvelle. Lors de la création du crématorium de Capdenac, en 2004, des élus ruthénois avaient déjà évoqué un projet similaire au sein de la préfecture du département. Régine Taussat, candidate à la municipalité ruthénoise en 2007, avait également soutenu ce mode d'inhumation. L'équipe de Christian Teyssèdre s'aventure aujourd'hui, là où la municipalité de Marc Censi avait laissé couler à l'époque.

« Le projet d'un crématorium ne faisait pas partie de nos objectifs de campagne », reconnaît Maurice Barthélémy, l'élu en charge des populations et membre du groupe de travail qui conduit le dossier. Cette idée n'est d'ailleurs pas venue de la municipalité mais d'une entreprise funéraire locale (dont la mairie ne souhaite pas divulguer le nom) qui lui a suggéré, après avoir fait son étude de marché. « Elle a évalué le bassin concerné entre 140 et 200 000 habitants », précise Serges Bories, conseiller municipal membre du groupe de travail.

Après réflexion, les élus trouvent le projet logique : outre la présence de l'hôpital et de plusieurs maisons de retraite, Rodez étant la préfecture, c'est auprès de ses services que les décès sont déclarés. Un columbarium et un jardin du souvenir sont même déjà installés. À ce jour, pourtant, les familles doivent se déplacer jusqu'à Capdenac ou Albi lorsque le défunt a choisi la crémation. « Le transport c'est déjà 400 €, commente Serges Bories, citant un 1er frein à ce mode de fin de vie. Et en général il n'y a que la famille présente car qui peut prendre une demi-journée de repos pour des obsèques ? »

Si la crémation ne représente, selon les chiffres de la municipalité, qu'environ 10 % des inhumations à Rodez « contre 50 % dans d'autres villes », c'est en effet en partie dû à un défaut de structures locales. Car si le département, ancré dans le catholicisme et la ruralité, a d'avantage tendance à choisir la voie traditionnelle de l'enterrement, les statistiques démontrent que la crémation prend de l'ampleur chaque année. Moins onéreux - « 700 € contre 3 000 pour un enterrement », selon Serges Bories - ce mode d'inhumation séduit en permettant d'éviter, par exemple, les problèmes liés au devenir du corps au terme de la concession perpétuelle (50 ans).

Seul ombre au tableau dans le choix de Rodez : la ville de Sévérac-le-Château avait déjà fait ce calcul. Alors que la ville s'apprête à lancer son appel d'offres pour trouver un concessionnaire (dernière phase avant la construction dans la zone Marpeliez), le maire, Camille Galibert, se montre assez pessimiste sur cette nouvelle concurrence. « Il n'y a pas la place pour X crématoriums en Aveyron, confie l'élu. Dans 20 ou 30 ans, les chiffres de crémation permettront sans doute la viabilité de plusieurs crématoriums mais avec les chiffres actuels ce n'est pas possible. »

Les deux projets ayant opté pour déléguer ce service aux professionnels du secteur, ce seront aux entreprises funéraires - lors des appels d'offres - de parier, ou non, sur la viabilité de deux crématoriums distants d'une cinquantaine de kilomètres.




No comments

Add to Google
crematorium.eu on Facebook
Back to content | Back to main menu