Projet de crématorium : les riverains perdent une manche - Agneaux - Crematorium.eu News about crematoria in Europe - www.crematorium.eu informs about crematoria in Europe- Krematorium.eu- crematorio.eu, find a crematorium

Search
Go to content

Main menu:

Projet de crématorium : les riverains perdent une manche - Agneaux

Published by in French / Francais ·

Projet de crématorium : les riverains perdent une manche - Agneaux
vendredi 06 mai 2011 C'est à proximité du chemin du Bosq que la construction du crématorium est envisagée.

Le tribunal administratif de Caen a rejeté la requête de l'Association des habitants d'Agneaux Ouest. L'Adhao demandait à l'instance d'« annuler l'arrêté du 18 décembre 2009 par lequel le préfet de la Manche a autorisé la commune d'Agneaux à procéder à la création d'un crématorium ». L'association a jusqu'au 6 juin pour faire appel de cette décision.

Alain Métral, maire, juge cette décision « satisfaisante » mais ne crie pas victoire pour autant. « Ce n'est pas fini, estime-t-il. Certaines personnes vont faire durer les choses, même si elles savent que le projet aboutira, afin de gagner du temps. » L'élu agnelais assure que « c'est le même dossier présenté depuis le début, en 2005 ».

La construction va-t-elle commencer bientôt ? Selon Alain Métral, « rien n'est envisageable dans l'immédiat ». La municipalité souhaite s'entourer de cabinets judiciaires pour la mise en oeuvre du projet. « Pour que la moindre virgule soit placée au bon endroit », afin que tous les détails soient exacts. Et pour ne pas risquer d'être attaquée sur la forme.

L'Association des crématistes de la Manche se félicite aussi de la décision du tribunal. « On ne peut être que satisfait », affirme Gérard Fatout, président, qui espère que la procédure va se poursuivre. Il est « optimiste » car Alain Métral est « déterminé ». « Il existe une forte demande dans le bassin, explique-t-il, avec plus de 20 % des habitants favorables à la crémation ».

L'Adhao, elle, se dit « surprise ». Elle parle d'un « amalgame » entre ce rendu de justice, qui concerne l'arrêté d'exploitation du préfet, et le projet de construction du crématorium lui-même. Un de membres souligne que « cette décision de justice ne relance en rien le projet de construction ». « Il faut dissocier les deux affaires. Ce jugement ne change rien au fait que les deux premières demandes ont été rejetées ».

Pour relancer le projet, le maire devra reprendre la procédure depuis le début, pour une troisième fois. « Et nous serons là pour l'en empêcher une troisième fois, avec recours à la justice s'il le faut », prévient l'Adhao. L'association devrait faire appel.




No comments

Add to Google
crematorium.eu on Facebook
Back to content | Back to main menu